Portail Touristique de la Mairie de Pampelune

Ll reste

Lieux d´intérêt

Visitez la carte pour voir les principaux monuments, l´église ou des propositions de routes dans la ville.

Aller à la carte

Cathédrale de Santa María

Adresse et horaires

Adresse: Plaza de Santa María, s/n

Horaires de visites:

Horaires Musée Général

  • Du mardi au samedi : de 10h30 à 19h00
  • Dimanche: de 10h30 à 14h00
  • Lundi: fermé sauf jours fériés et ponts.

Horaires de culte:

Du lundi au vendredi:

  • 9h30 Laudes et Messe capitulaire

Samedi :

  • 9h30 Laudes et Messe capitulaire en honneur de la Vierge Marie
  • 20h00 Messe vespérale

Dimanche et jours fériés:

  • 11h30 Tierce
  • 12h00 Messe capitulaire

Horaires visites Musée avec un guide / du mardi au samedi

  • Visites guidées: à convenir à l’avance
  • Information et réservations: +34 948 212594 / +34 676 896 047
  • E-mail: museo@catedraldepamplona.com
  • Visites encadrées (Tour Nord) à 11h30

La Cathédrale de Santa María est le monument le plus emblématique de la ville et celui qui conserve le plus de trésors historiques et artistiques. Construite aux XIVème et XVème siècles sur un terrain où se trouvait un temple de style roman et où se trouvait anciennement la Pompaelo romaine. Derrière sa façade néoclassique se cache un temple gothique sobre, inspiré par la cathédrale de Bayonne (France). Le joyau principal est le cloître.

Tombeau de Charles III

Devant le presbytère, se trouve le mausolée du roi, auteur de l’union de la ville en 1423, et de son épouse Léonor de Trastámara. C’est une œuvre en albâtre de Sástago, de Johan Lome de Tournai, de l’Ecole bourguignonne des Pays Bas. Il est considéré l’un des ensembles de sculptures les plus importants de Navarre. 28 figures de nobles et de dignitaires du clergé accompagnent les gisants des rois. Sous le sépulcre se trouve une crypte sans accès où sont conservés les restes des rois et princes enterrés dans la cathédrale.

Le Christ d’Anchieta

C’est l’un des joyaux du temple et l’un des plus beaux crucifiés du XVIème espagnol. Le chef d’œuvre de Juan de Anchieta est situé dans la chapelle de Saint Jean Baptiste, la première à gauche depuis l’entrée. Il était à l’origine situé dans la Chapelle Barbazana. La légende raconte que lorsque les cheveux entreront en contact avec la poitrine du crucifié, ce sera la fin du monde.

Chapelle Barbazana

Les images de Saint Pierre et de Saint Paul reçoivent le visiteur depuis les jambages de la porte. L’intérieur est présidé par la Vierge de la Consolation, une taille en pierre polychromée d’une valeur exceptionnelle. Il faut surtout souligner la voûte gothique octogonale sur le sépulcre de l’évêque Armando Barbazán (1319-1355), à qui est dédiée cette chapelle, la plus ancienne des dépendances claustrales. C’est un des endroits préférés des Pamplonais pour célébrer les mariages. Les restes de plusieurs évêques de Pampelune reposent dans sa crypte.

Le Cloître

C’est le joyau de la cathédrale, et un des points culminants universels du style gothique. Il a été construit entre 1286 et 1472. Peu de cloîtres existant en Europe ont sa qualité.

Chacun de ses quatre côtés est jalonné de six merveilleux arcs ogivaux dont les traceries jouent de manière évocatrice avec la lumière sur la pierre. Au dessus, un étage ; au milieu, un petit jardin. Les cinq portes composent l’ensemble sculptural le plus important de l’enceinte.

De plus, 46 des 56 clefs de voûtes sont décorées avec des reliefs figurés. Elles symbolisent le monde de la création : les fleuves du Paradis dans les coins, les vents marquant les points cardinaux sur les voûtes centrales, et pour compléter l’allégorie, les occupations pendant l’année.

Le Cloître est un petit musée qui montre l’évolution de la sculpture monumentale et décorative gothique, du XIIIème siècle (les premiers chapiteaux de l’aile est) au dernier tiers du XIVème. Le répertoire décoratif et iconographique est très riche, spécialement sur les chapiteaux. Il n’est pas limité à des thèmes religieux, mais comprend des scènes quotidiennes et populaires et des expressions de l’imaginaire.

Comment evaluez-vous cette page?
Nos interesa tu opnión.